The American Hike – Itinéraire

Suivi en temps réel

Ci-dessous vous pouvez découvrir l’itinéraire complet de ma traversée à pied des Amériques, tel qu’il a été défini avant le départ de cette expédition en septembre 2017. Par conséquent il ne s’agit pas du tracé exact que je suis amené à parcourir au jour le jour, bien que je reste fidèle de manière globale aux étapes présentées.

Comment créer un itinéraire de 27 000 km à travers les Amériques ?

Cet itinéraire a été conçu en collectant des informations principalement sur internet, et en utilisant des outils comme Google Earth. Je suis arrivé à un tracé d’environ 27 000 km en connectant des itinéraires indépendants, qui sont de quatre types :

  1. Tout d’abord des trails de longue distance, que de nombreux marcheurs parcourent, comme le Continental Divide Trail aux Etats-Unis. Ces trails sont souvent entretenus et aménagés par des bénévoles, et permettent de manière générale de parcourir de longues distances avec l’assurance d’une sécurité relative au sein d’un environnement naturel préservé. Ainsi ces trails permettent de se plonger dans une nature sauvage, sans pour autant prendre de risques importants.
  2. Deuxièmement des itinéraires historiques qui s’étendent également sur de longues distances, comme le Qhapaq Ñan dans les Andes. Bien moins parcourus que les trails classiques, ce sont plutôt des itinéraires théoriques dont les traces réelles ont souvent disparu. C’est pourquoi ces chemins représentent à la fois une difficulté et un intérêt accrus, dans la mesure où ils s’inscrivent dans un héritage culturel et historique en lien avec les paysages traversés.
  3. Troisièmement des chemins de randonnée « classiques », tant en matière de distance que d’aménagements, comme le circuit du Parc National Torres del Paine au Chili. Ces itinéraires correspondent à la fois à des envies particulières, afin de mieux découvrir certaines régions, et sont à la fois des manières de connecter des trails de longue distances ou des chemins historiques, qui constituent le socle de mon parcours.
  4. Enfin une partie non négligeable de mon itinéraire est constituée de marche sur route, en essayant malgré tout de choisir les itinéraires les plus isolés dans la campagne, notamment sur de petites routes de terre. Bien que cette option soit moins intéressante, elle permet de se déplacer rapidement tout en allant à la rencontre des populations locales.

1. Amérique du Sud

  • L’itinéraire en Terre de Feu, première partie de mon voyage dont le point de départ est Ushuaïa, est principalement constitué de marche sur route, à l’exception du circuit du Parc National Torres del Paine.
  • Le Greater Patagonian Trail (GPT) est un trail de longue distance qui date de 2017 dans sa forme actuelle. Il est donc extrêmement récent, raison pour laquelle il est encore très peu fréquenté et aménagé. Il est possible de réaliser de nombreuses sections alternatives de ce trail en packraft (petite embarcation gonflable).
  • Le Qhapaq Ñan, ou Trail des Incas, est un chemin historique extrêmement long qui constituait l’axe principal d’intégration politique et économique de l’Empire Inca. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2014, il n’en subsiste aujourd’hui que quelques sections bien conservées, les restes de cette route ne se résumant la plupart du temps qu’à des vestiges à peine visibles.

2. Amérique Centrale

  • Par manque d’itinéraires alternatifs et pour des raisons de sécurité, une grande partie de ma traversée de l’Amérique Centrale s’est effectuée par les routes. C’est principalement ce constat qui a motivé ma décision de parcourir ces 5 000 km en alternant course et marche.
  • Le TransPanama Trail est la seule étape de cet itinéraire que je n’ai pas pu réaliser.
  • Le Camino Real de Tierra Adentro, ou Route de l’Argent, est un itinéraire historique, qui du XVIème au XIXème siècle était utilisé pour le commerce de l’argent entre le Mexique et les États-Unis. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2010 pour sa partie mexicaine, le Camino est, tout comme le Qhapaq Ñan dans les Andes, riche de trésors historiques et culturels exceptionnels, mais également très peu conservé dans sa forme originelle et donc difficile à suivre.

3. Amérique du Nord

  • Le Continental Divide Trail (CDT) s’étend aux États-Unis de la frontière mexicaine à la frontière canadienne sur 5 000 km, le long de la ligne continentale de division des eaux. Il fait partie de la Triple Crown (Triple Couronne) américaine de la marche de longue distance, composée de trois trails dont le CDT, qui est le plus long et le plus difficile. Le lieu où j’ai été contraint de stopper mon avancée à cause des conditions climatiques est indiqué par un repère.
  • Le Great Divide Trail (GDT) est également un trail de longue distance qui s’étend au Canada dans la continuité du CDT, le long de la ligne de division des eaux dans les Rocheuses Canadiennes.
  • La section en jaune est un itinéraire de connexion composé à partir du Kakwa Lake Trail, me permettant de relier le GDT au TCT.
  • Le TransCanada Trail (TCT) ou Grand Sentier , est un réseau de chemins de randonnée au Canada qui totalise 22 000 km dans l’ensemble du pays, ce qui en fait le trail le plus long du monde.